top of page

Spiritualité 2.0

Dernière mise à jour : 23 mars 2023



Cet article mijote dans mon chaudron depuis un moment...

Il y a bien longtemps que je contemple la sphère "spirituelle" qui s'enhardit au fil des années.


Certes, nous avons besoin de la substance spirituelle, comme un élixir pour nous élever au-dessus du plan matériel, si lourd, si dense, souvent inconfortable, étriqué. Pour nous reconnecter à notre Essence, tenter l'équilibre haut/bas, ciel/terre. Pour certains, c'est retrouver un peu notre patrie, comme un appel ou une visio lorsque nous sommes exilés loin de chez nous.


Mais que dire de l'évolution de la spiritualité depuis ces dernières décennies ? Que penser de sa démocratisation, de sa vulgarisation via les médias/réseaux 2.0, comme Youtube, Facebook, Instagram ou dernièrement Tik Tok ?


J'ai pu en discuter avec plusieurs personnes impliquées dans ce milieu. Pour la plupart, c'est positif. Quels que soient les moyens, "il faut réveiller les consciences à tout prix".

Evidemment... je ne suis pas d'accord. En tout cas, pas sur le "à tout prix".


Je déplore la niaiserie spirituelle. Totalement. Le trop est l'ennemi du bien. Ici, nous contemplons une vitrine pleine de paillettes et de licornes, de fées et de graines d'étoiles (traduction de "starseeds", une "N"ième appellation pour "travailleurs de lumière").

C'est le monde des bisounours des approches alternatives (quantiques, pardon !), le Disneyland de l'ésotérisme.


Bien-sûr, émerveiller le Monde est une chose vitale, même urgente ("réenchanter le monde", comme le dit si bien Luc bigé, que j'aime beaucoup). Mais lui raconter des histoires à dormir debout n'est pas une solution. L'assommer de promesses rose-bonbon, de grandes vérités parfois ubuesques, de concepts réchauffés sur une dinette.... non !


Pour ceux qui me connaissent, je ne suis pas non plus partisan de l'opposé : "garder la Connaissance loin du peuple". Dans les deux cas, c'est surfer sur les extrêmes : nous savons tous où ils nous mènent.


Les médias 2.0 sont trop souvent la foire fouille de la Connaissance, l'étalage, l'épandage des "sciences hermétiques" comme on les appelaient avant le siècle des lumières (sourire).

Je ne jette pas tout dans le même panier, attention : c'est un vecteur moderne, facile d'accès (pour beaucoup, par rapport aux livres). L'hyperconnexion quotidienne à Internet a implacablement instauré ce supermarché ; et comme dans toutes grandes surfaces, il y a de bons produits et des médiocres, des étiquetages sérieux, mais aussi du mensonge, et des quantités à ne plus savoir à qui se fier.


Soyez prudents et prenez du recul... toujours...

Croisez les informations, et dans la mesure du possible en dehors des écrans. Prenez conseil auprès de personnes qui naviguent depuis des années sur cet océan parallèle, qui gardent un discours censé, même si parfois les sujets sont métaphysiques.


Il y a un adage latin qui dit : "Obscurum per Obscurius, Ignotum per Ignotius" (expliquer l'inconnu par quelque chose de moins connu, l'obscur par quelque chose de plus obscur encore) : fuyez cela, ainsi que le trop édulcoré.




Yann Kunter


Soins énergétiques

Thérapie par les sons (bols de cristal, diapasons), harmonisation

Dégagement des nuisances et pollutions psychiques sur lieux et personnes



17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page